Accueil > Accueil > Blog > Non classifié(e) > Qu’est ce que l’eye-tracking ?
2015
11/Fév

Qu’est ce que l’eye-tracking ?

L’eye-tracking est une technique d’étude basée sur le mouvement des yeux des utilisateurs, permettant d’optimiser visuellement son site Internet ou encore sa campagne publicitaire.

Découvrez notre offre d'accompagnement Non classifié(e)

Marketing entrant Lorem Ipsum

Lorem Ipsum est simplement un texte factice de l’industrie de l’impression et de la composition. Lorem Ipsum est le texte factice standard de l’industrie depuis les années 1500, quand un imprimeur inconnu a pris une galère de caractères et l’a brouillée pour en faire un livre de spécimens. Il a survécu non seulement cinq siècles, mais aussi le saut dans la composition électronique, demeurant essentiellement inchangé. Il a été popularisé dans les années 1960 avec la sortie de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et plus récemment avec un logiciel de publication assistée par ordinateur comme Aldus PageMaker comprenant des versions de Lorem Ipsum.

Qu'est ce que l'eye-tracking ?

 

Des objectifs multiples

Très présent dans les études pré-test de campagne web et mobile, l’eye-tracking (ou oculométrie en français) est une technique permettant de suivre les mouvements des yeux d’un individu pendant une activité spécifique.

Ces études ont de nombreux objectifs : Mesurer l’impact de la nouvelle architecture d’un site Internet, repérer les points faibles dans l’ergonomie choisie, voir l’ordre de découverte d’un utilisateur sur le site, ou encore apprécier l’efficacité de bandeaux publicitaires.

Les données obtenues sont exploitables en plusieurs formats :

  • La carte thermique (heatmap) qui permet de voir le temps pendant lequel s’est attardé l’utilisateur lors de sa visite du site.
  • La carte du chemin qui permet de reconstituer le tracé et la direction du regard, pas à pas.
Un exemple de carte de chaleur

Un exemple de carte thermique

 

Exemple d'une carte de chemin

Exemple d’une carte de chemin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouveaux usages de ce procédé, notamment le contrôle d’un ordinateur par le regard pour des handicapés, contribuent à baisser et à rendre plus abordable  le prix du matériel. On trouve sur Internet de simples capteurs pour moins de 80 €, là où il fallait auparavant acquérir un casque en plus des capteurs. Ces petits boîtiers permettent en plus de réaliser des études sur le terrain, directement chez le client.  Cela simplifie aussi les tests et l’immersion, le dispositif passant facilement inaperçu, voire s’intégrant directement à un poste de travail pour des résultats encore plus pertinents.

 

 Le SERP de Google

En octobre dernier, Google nous donnait le résultat d’une de ses études, réalisée en 2014 sur l’évolution des pages de résultats de recherche Google et leurs effets sur le comportement des utilisateurs, via l’eye-tracking. Plus intéressant encore, la firme a rapproché cette étude d’une autre réalisée en 2005 sur le même sujet, pour apprécier l’évolution du comportement des personnes effectuant une recherche. Ainsi, la découverture du « triangle d’or » et de la lecture en F des résultats en 2005 a incité Google à ajouter de nouveaux éléments sur l’affichage des résultats, qui génèrent un circuit de recherche différent.

Disparition triangle d'or

Disparition du triangle d’or

 

Pour les requêtes simples, le triangle d’or a disparu, notamment à cause des appareils mobiles qui incitent les chercheurs à parcourir une page verticalement plutôt qu’horizontalement. Et par les ajouts de nouveaux éléments dans son SERP (search engine results page), comme l’affichage de photos plus bas sur la page, les blocs de recommandation sur le côté droit ou encore l’affichage d’une partie concernant les résultats locaux (“À proximité”).

 

Cependant, pour une requête plus précise n’affichant que des résultats naturels, les réflexes  traditionnels des utilisateurs reviennent, avec toutefois, on l’a vu, une lecture moins horizontale, et moins de temps passé sur chaque information (du fait que les chercheurs connaissent de mieux en mieux le fonctionnement de Google et l’agencement des résultats.)

 

Des résultats à interpréter avec précaution

Les résultats obtenus, que ce soit la carte thermique ou la carte des chemins, ne doivent pas être analysés trop hâtivement. Et le contexte de l’utilisation ou de la recherche doit être bien déterminé a l’avance. Il n’est pas non plus pertinent de comparer deux designs via cette technique, si l’on n’a pas au préalable défini les attentes du nouveau design. Faute de quoi, toutes les différences seront interprétées comme autant d’erreurs.

 

Pour en savoir plus, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Non classifié(e) :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36

Vestibulum varius dictum!!

Vestibulum varius dictum!!

Nullam sit amet congue dolor. Donec mollis mattis odio id congue. Suspendisse aliquet, orci sit amet tempus iaculis, elit neque fermentum massa, ut hendrerit diam diam non diam suspendisse vestibulum.

Quelques unes de nos 450 références clients

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!