Accueil > Accueil > Blog > Non classifié(e) > Le Growth Hacking : le marketing de demain ?
2015
08/Sep

Le Growth Hacking : le marketing de demain ?

Le Growth Hacking est de plus en plus utilisé dans les entreprises d’aujourd’hui. Le terme a été inventé par Sean Ellis (entrepreneur, business angel et startup advisor) en 2010 aux Etats-Unis, et vulgarisé en France par les « growth hacking meetup » organisés par l’accélérateur de startups TheFamily.

Mais qu’est-ce que le growth hacking ? En quoi se différencie-t-il du marketing traditionnel ?

Découvrez notre offre d'accompagnement Non classifié(e)

Marketing entrant Lorem Ipsum

Lorem Ipsum est simplement un texte factice de l’industrie de l’impression et de la composition. Lorem Ipsum est le texte factice standard de l’industrie depuis les années 1500, quand un imprimeur inconnu a pris une galère de caractères et l’a brouillée pour en faire un livre de spécimens. Il a survécu non seulement cinq siècles, mais aussi le saut dans la composition électronique, demeurant essentiellement inchangé. Il a été popularisé dans les années 1960 avec la sortie de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et plus récemment avec un logiciel de publication assistée par ordinateur comme Aldus PageMaker comprenant des versions de Lorem Ipsum.

growth-hacking

Définition du Growth Hacking

Le Growth Hacking est l’ensemble des moyens mis en place sur un site Internet pour y apporter du trafic et de le transformer en succès, en dépensant davantage sur le produit qu’en publicité payante.

C’est, en d’autres termes, l’adaptation du marketing à l’environnement et aux technologies actuelles.

 

Les débuts du Growth Hacking : Hotmail « PS : I love you. Get your free email at hotmail

Les fondateurs de Hotmail à leurs débuts ont fait une levée de fonds de 300 000 euros. Leur première idée était de dépenser en marketing traditionnel en achetant une affiche publicitaire sur l’autoroute.

Lorsque Tim Draper, l’un des investisseurs qui leur avait confié les 300 000 euros a su ce qu’ils voulaient faire de l’argent, il leur a conseillé d’ajouter à la fin de chaque mail envoyé sur Hotmail : « PS : I love you. Get your free email at hotmail ».

Cette technique leur a permis d’acquérir 20 000 utilisateurs en un mois et 1 million en un semestre. Cette méthode de Growth Hacking a d’ailleurs été reprise par Apple : lorsque vous envoyez un mail via votre iPhone vous voyez la mention : Envoyé de mon iPhone.

 

Etude de cas : Dropbox et le Growth Hacking

Lorsque vous utilisez Dropbox de manière régulière, le problème de l’espace de stockage se pose très rapidement.

Pour avoir plus d’espace vous avez deux solutions :

  •  La première est de payer pour disposer de plus d’espace de stockage,
  • La seconde est de partager et de faire inscrire vos contacts sur Dropbox. Une fois que vos amis se sont inscrits, vous recevez 500 MO d’espace de stockage gratuitement, dans la limite de 16 GO.

Cette technique de Growth Hacking a permis à l’entreprise d’augmenter la viralité du produit et ainsi de faire inscrire plus de membres sur Dropbox.

 

La différence entre le marketing traditionnel et le Growth Hacking

La grande différence réside dans le ROI réel.

Le Growth Hacking se concentre exclusivement sur le taux de conversion réel, tandis que le marketing traditionnel est plus axé sur l’impact et la notoriété.

 

L’avenir du Growth Hacking

Ce marketing alternatif est généralement utilisé par des startups sans grands moyens ; elles préfèrent dépenser moins dans leur marketing et plus sur leur produit. Pour cela, elles ont dû trouver des techniques innovantes pour attirer de nouveaux utilisateurs.

De nombreuses startups utilisent le Growth Hacking pour augmenter leur croissance : Facebook, Twitter, Airbnb…

Cependant, toutes les techniques de Growth Hacking citées ci-dessus ou que vous pourrez trouver sur Internet, ne sont plus utilisables.

En effet, le but du Growth Hacking étant de tester différentes techniques afin d’augmenter la croissance de votre entreprise, celles-ci ne seront pas révélées au grand jour pour que tout le monde puisse s’en servir. C’est la raison pour laquelle il est difficile de trouver des exemples récents de Growth Hacking.

La compétition étant de plus en plus forte, toutes les techniques sont en train de mourir car les utilisateurs sont de mieux en mieux formés et éduqués et tombent de moins en moins dans les “pièges de base”.

Le Growth Hacking ne va certainement pas totalement remplacer le marketing traditionnel ; c’est une évolution du marketing en même temps qu’un complément du marketing tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Comme le marketing traditionnel, il ne transformera pas un mauvais produit en un bon produit, mais se contentera de le faire connaître.

Pour en savoir plus, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact Non classifié(e) :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36

Vestibulum varius dictum!!

Vestibulum varius dictum!!

Nullam sit amet congue dolor. Donec mollis mattis odio id congue. Suspendisse aliquet, orci sit amet tempus iaculis, elit neque fermentum massa, ut hendrerit diam diam non diam suspendisse vestibulum.

Quelques unes de nos 450 références clients

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!