Accueil > Accueil > Blog > Non classifié(e) > 5 pratiques d’optimisation SEO à exploiter pour les contenus de vos pages web
2017
15/Août
Hanna Azaïz 4 min

5 pratiques d’optimisation SEO à exploiter pour les contenus de vos pages web

L’optimisation SEO n’est pas très compliquée en soi et ne requiert que de simples gestes à pratiquer régulièrement. Encore faut-il les connaître, les comprendre puis les faire.

Bien souvent, je reçois des demandes ou des questions de personnes désirant se placer en haut des résultats des moteurs de recherche ou s’étonnant de ne pas être en première page d’un terme jugé important. Les premières questions à se poser sont alors : quelles sont les actions entreprises pour mon SEO ? quels sont ces termes importants ?

D’une part, je dirais qu’il y a une méconnaissance des pratiques les plus basiques pour optimiser son référencement naturel et du fonctionnement des algorithmes web. D’autre part, il y a un malentendu sur les termes dits “importants”, car bien souvent il ne sont pas suffisamment orientés vers les utilisateurs cibles. A savoir, les questions qu’ils se posent tous, et les réponses que nous pourrions leur apporter par le contenu de la page.

Enfin, l’optimisation SEO n’est pas qu’une histoire de texte. C’est aussi de la technique car les moteurs de recherche analysent les scripts de vos pages pour établir un classement en fonction des performances : rapidité de chargement, ergonomie, contenus textuels et multimédias, pertinence et architecture.

Pour commencer, voyons les 5 optimisations facilement réalisables jour après jour.

Découvrez notre offre d'accompagnement Non classifié(e)

Marketing entrant Lorem Ipsum

Lorem Ipsum est simplement un texte factice de l’industrie de l’impression et de la composition. Lorem Ipsum est le texte factice standard de l’industrie depuis les années 1500, quand un imprimeur inconnu a pris une galère de caractères et l’a brouillée pour en faire un livre de spécimens. Il a survécu non seulement cinq siècles, mais aussi le saut dans la composition électronique, demeurant essentiellement inchangé. Il a été popularisé dans les années 1960 avec la sortie de feuilles Letraset contenant des passages du Lorem Ipsum, et plus récemment avec un logiciel de publication assistée par ordinateur comme Aldus PageMaker comprenant des versions de Lorem Ipsum.

1. Structurez et hiérarchisez vos titres et contenus de pages

La première pratique consiste à organiser et structurer votre contenu textuel, et la seconde à attiser la curiosité des utilisateurs.

Pour bien structurer les contenus de vos pages, notamment de vos articles de blog, je vous conseille d’utiliser un seul titre h1 et d’y insérer les mots-clés principaux de la page.

Il faut ensuite organiser les sous-titres de la page par ordre chronologique et en utilisant les tags appropriés : h1, h2, h3 et h4, h5 si nécessaire. Veillez aussi à introduire dans ces titres des mots-clés complémentaires liés au sujet abordé dans les sous-parties.

N’utilisez pas de tags h pour mettre en forme les paragraphes internes. Utilisez plutôt : gras, italique, soulignement, etc.

Enfin la lisibilité est également un point important tant pour l’internaute que pour les robots des moteurs de recherche. Je vous invite donc à utiliser les listes à puces et à aérer les paragraphes pour faciliter la lecture de la page.

2. Redimensionnez les images pour optimiser le temps de chargement des pages

Le chargement des pages fait partie des performances qui influencent fortement le positionnement de votre site web sur les moteurs de recherche.

Or, selon une étude de Google, “Le temps de chargement d’une landing page mobile est de 22 secondes en moyenne. 53 % des mobinautes quittent une page si elle met plus de 3 secondes à se charger.

La résolution standard des images à héberger sur un site web doit, en principe, être de 72 dpi, et la dimension de l’image doit correspondre à l’affichage souhaité.

Sachez que plus il y a d’images en haute résolution sur une page, plus son temps de chargement est long. D’où l’intérêt de redimensionner les images pour réduire le temps de chargement, alors que beaucoup de personnes se contentent de les charger puis de les redimensionner par le biais du style CSS.

Toujours selon cette même étude menée par Google, le temps de chargement mobile des pages web est en moyenne supérieur à :

  • 1 Mo dans 70 % des cas,
  • 2 Mo dans 36 % des cas,
  • 4 Mo dans 12 % des cas.

Des temps de chargement trop longs et peu adaptés au mobile, sachant que le chargement de 1,49 Mo prend 7 secondes avec une connexion 3G rapide.

3. Complétez et optimisez les attributs ALT de vos images

Les attributs ALT ont d’abord un rôle ergonomique. Destinés aux moteurs de recherche mais aussi aux logiciels de lecture pour malvoyants, ils permettent l’interprétation du contenu des images. Dans le cas où l’image ne pourrait être chargée, c’est le texte complété dans l’attribut qui s’affichera. Lorsqu’un internaute doté d’un logiciel de lecture adapté naviguera sur la page, il interprétera également l’image par la lecture de l’attribut.

Enfin sachez que le fait de compléter judicieusement cette balise vous permet non seulement de la rendre pertinente pour les lecteurs, mais aussi de placer des mots-clés de choix. Il est également conseillé de soigner la nomenclature de vos fichiers de la même façon, avant de les charger sur vos pages.

4. Exploitez les balises “title” et “méta description” de vos pages

Le titre et la description de votre page sont la première chose que lira l’internaute avant d’accéder à votre site web. Les résultats des moteurs de recherche reprennent ces extraits pour les afficher, c’est pourquoi il est important de les soigner.

Chaque page de votre site, sans exception, doit avoir un titre et une description. Les titres doivent être courts, pertinents, contenir les mots clés importants et pousser au clic. Les titres de plus de 70 caractères étant tronqués par Google, privilégiez donc vos mots clés en les plaçant en début de phrase et gardez l’essentiel dans la partie visible.

Quant aux descriptions, il est recommandé de ne pas dépasser 175 caractères, de résumer l’utilité ou le but de cette page, et d’insérer un “Call to Action” pour encourager les utilisateurs à visiter le site.

5. Utilisez des textes d’ancrage pour vos liens

Rien n’est pire que de lire un texte proposant un lien ayant pour texte d’ancrage “Cliquez ici”.

Si établir des liens entre vos pages et nommer les sources sont importants sur le web, exploiter ces liens l’est tout autant. En effet les moteurs de recherche analysent vos liens, les textes d’ancrage sur ces liens et la page source, pour en déduire un niveau de pertinence.

C’est également l’occasion de placer judicieusement des mots-clés et de rediriger l’internaute vers une landing page par exemple.

Pour en savoir plus, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.

 

Hanna Azaïz

Posté par

Diplômée d'un Master Information et communication Spé. Ingénierie des médias et d'un second Master e

Hanna Azaïz

Contact Référencement :

Hanna Azaïz

ha@1min30.com
06 02 61 89 61

Vestibulum varius dictum!!

Vestibulum varius dictum!!

Nullam sit amet congue dolor. Donec mollis mattis odio id congue. Suspendisse aliquet, orci sit amet tempus iaculis, elit neque fermentum massa, ut hendrerit diam diam non diam suspendisse vestibulum.

Quelques unes de nos 450 références clients

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!